Le Colonel Chabert Suivi De Trois Nouvelles (Folio Ser. : 593)

ISBN: 207036593X
ISBN 13: 9782070365937
By: Honoré de Balzac

Check Price Now

Genres

Classiques Fiction Historique Nouvelles Perhaps I Will Read Hard To Say To Read

About this book

French language edition of two classic Balzac texts.Le Colonel ChabertVerdugoAdieuRequisitionnaire

Reader's Thoughts

Mazel

dans ce recueil : Le colonel Chabert, El Verdugo, Adieu, Le Réquisitionnaire challenge Balzac, http://mesaddictions.wordpress.com/20...challenge l'Intégrale,http://grim-livres.over-blog.com/arti...lecture commune : http://grain-de-sel.cultureforum.net/...en cours de lecture : Le Réquisitionnaire En 1793, dans la ville de Carentan en Basse-Normandie, les habitués du salon de la comtesse de Dey trouvent sa porte close un premier jour, puis les jours suivants. Ce comportement inhabituel d’une femme raffinée qui tient à son « assemblée quotidienne », éveille la curiosité des habitants qui se perdent en conjectures. Les véritables raisons du comportement de Madame de Dey sont données plus loin : la comtesse a reçu un message secret lui apprenant que son fils Auguste, qui a participé à l’expédition royaliste de Granville et qui a été emprisonné, va tenter de s’échapper. Il devrait arriver chez elle dans les trois prochains jours. Le dernier soir, la comtesse se décide enfin à ouvrir ses portes et à organiser sa réception normalement. On lui a assuré que son fils était en route et qu’il se présenterait chez elle le soir même. Le maire de la ville a donné à un jeune soldat (dont il pense qu’il est le fils de la comtesse) un billet de logement dans la maison de Dey.Malheureusement lorsque le réquisitionnaire se présente, la comtesse s’aperçoit que ce n’est nullement son fils. Elle meurt , comme par un effet de télépathie, au moment-même où Auguste est fusillé dans le Morbihan.

Narendra Jussien

En novembre 1793, Mme de Day vit en paix �� Carentan. Espionn��e par la petite ville, elle attend secr��tement, impatiemment, son fils, un chef chouan; mais c'est un r��quisitionnaire qui vient loger chez elle ce soir-l��. Dans les affres de la peur et de l'inqui��tude, elle meurt, au moment m��me o�� son fils tombe sous les balles r��publicaines �� quelques deux cents kilom��tres de l��. Selon ses humeurs, ses int��r��ts, on voit dans le R��quisitionnaire une sc��ne de la vie priv��e, une sc��ne de la vie de province, un ��pisode historique ou encore un conte philosophique.

Share your thoughts

Your email address will not be published. Required fields are marked *